Ostéopathie

prévenir, diagnostiquer et soigner les troubles fonctionnels du corps humain

QU’EST CE QUE L’OSTÉOPATHIE ?

C’est une médecine manuelle permettant de remédier au manque de mobilité tissulaire du corps humain.

Définition selon la réglementation française :

L’ostéopathe, dans une approche systémique, après diagnostic ostéopathique, effectue des mobilisations et des manipulations pour la prise en charge des dysfonctions ostéopathiques du corps humain.
Ces manipulations et mobilisations ont pour but de prévenir ou de remédier aux dysfonctions en vue de maintenir ou d’améliorer l’état de santé des personnes, à l’exclusion des pathologies organiques qui nécessitent une intervention thérapeutique, médicale, chirurgicale, médicamenteuse ou par agent physique. »

Pour cela, l’ostéopathe a une approche globale du patient : il ne s’intéresse pas seulement au symptôme décrit, mais aux interactions des différentes parties du corps.

Il est donc nécessaire d’examiner l’ensemble du corps afin de comprendre pourquoi une douleur s’est développée dans une zone anatomique précise.
Le traitement pourra alors consister à traiter la zone douloureuse et les autres régions anatomiques qui peuvent contribuer à cette douleur.
Par exemple, un traitement ostéopathique d’une épaule pourra commencer par des techniques au niveau du bassin, et le traitement d’une lombalgie pourra commencer par une technique sur le pied.

L’ostéopathie est une médecine complémentaire et alternative

Elle peut parfois se substituer à une prise en charge médicale classique, et peut parfois la compléter. Votre ostéopathe est formé pour reconnaître ces différentes situations et pourra vous conseiller au mieux.

Au niveau mondial, en 2010, les troubles musculosquelletiques sont le deuxième facteur d’incapacité.

POURQUOI CONSULTER ?

Les motifs de consultations les plus courants concernent :

Les muscles, les articulations et les ligaments :
• Les maux de dos : lombalgies (lumbago) , cervicalgies (torticolis), dorsalgies
• Douleurs des membres (genou, poignet, cheville…)
• Séquelles de traumatismes (chutes, blessures, chirurgie, après cicatrisation)…

Les nerfs et le système vasculaire :
• Maux de tête, sciatiques, névralgies cervico-brachiales, canal carpien
• Anxiété, troubles du sommeil

Autres :
• Ballonnements, constipation, migraines…

Quelles techniques sont employées dans le cadre de symptômes neuro-musculo-squelettiques par votre thérapeute ?

Les techniques neurodynamiques visent à restaurer l’homéostasie dans et autour du système nerveux, par des mobilisations des nerfs eux-mêmes ou des structures adjacentes. Elles facilitent les mouvements entre les structures neurales et leurs interfaces à travers des techniques manuelles ou des exercices. Les études ont montré que ces techniques permettaient de réduire l’oedème intraneural et d’en améliorer la dispersion du fluide, de réduire l’hyperalgésie (augmentation de la douleur) mécanique et thermique, et d’inverser l’augmentation de la réponse immunitaire suite à une lésion nerveuse.
Ces techniques sont particulièrement indiquées pour les douleurs lombaires (de bas de dos) ou cervicales (cervicalgies), dans un syndrome de canal carpien, de tendinites…

Ce sont des techniques qui ont un bon niveau de preuve d’efficacité.

Réferences

– Basson A et al. The Effectiveness of Neural Mobilization for Neuromusculoskeletal Conditions: A Systematic Review and Meta-analysis. J Orthop Sports Phys Ther. 2017 Sep;47(9):593-615. doi: 10.2519/jospt.2017.7117. Epub 2017 Jul 13.
https://www.jospt.org/doi/pdf/10.2519/jospt.2017.7117

– Haris Èolakoviæ*, Dijana Avdiæ Effects of neural mobilization on pain, straight leg raise test and disability in patients with radicular low back pain. Faculty of Health Studies, University of Sarajevo, Bolnièka 25, 71000 Sarajevo, Bosnia and Herzegovina
https://www.researchgate.net/publication/313899623_Effects_of_neural_mobilization_on_pain_straight_leg_raise_test_and_disability_in_patients_with_radicular_low_back_pain